La Révolution d’Octobre dans le contexte de la Russie actuelle

Communication à l’Espace Marx à Bordeaux le 3 décembre 2016

Dédiée au centenaire de la Révolution d’octobre

 

I. Introduction

Notre communication est fondée sur les analyses développées par le mouvement Essence du temps (EOT, comme « Essence of time »), actif en Russie depuis 2012. L’Essence du temps se revendique du Marxisme-léninisme, du parti bolchevik et de l’URSS. Il s’en inspire tout en menant une étude critique profonde de cet héritage, afin d’en tirer des leçons pour l’avenir. Son ambition est d’en opérer une mise à jour, en vue de la création de l’URSS-2.0 qui corrigerait les carences de l’URSS historique tout en conservant ses principes essentiels et ses meilleurs aspects.
Continue reading

Notre position : La Russie, le communisme, la situation actuelle…

EdT estime que le chemin adopté par notre pays depuis 24 ans mène vers une catastrophe. La crise globale économique, financière et humanitaire n’a pas de solution dans le système des coordonnées existant. Le système capitaliste se dirige vers l’instauration d’un monde des castes, d’une inégalité et injustice sans précédent, avec la dictature féroce des élites qui ont rejeté l’Humanisme et le Progrès. Le moment est décisif pour la civilisation humaine. Soit le capitalisme actuel se transformera en la plus inhumaine des sociétés qui ont jamais existé sur terre, soit il sera vaincu par la seule idée qui en a le potentiel : le communisme.

La Russie actuelle comparativement à l’URSS, est un pays faible. La régression suite à la Perestroïka a détruit l’économie, le social, la culture. Le pays vit essentiellement au dépens de ce que nous ont laissé les générations précédentes. Mais malgré tout cela, il y a quelque chose de vivant, quelque chose qui permet de ne pas succomber complètement au monde de la consommation maladive et de la perte du sens de vie dans l’individualisme égocentrique. Il y a encore la mémoire des valeurs, des buts, de l’espoir, des bases de l’éducation qui subsistent de l’URSS.
Continue reading