Des manifestants ont été forcés de quitter le Champ Koulikovo à Odessa.

La police a interdit l’accès au Champ Koulikovo à des personnes qui s’y sont rendues en vue d’honorer la mémoire des victimes du massacre du 2 mai 2014, rapporte l’agence RIA Novosti. Selon la police ukrainienne, cette démarche a été motivée par des informations  indiquant que le Champ serait miné.

En ce 2 mai, des citoyens d’Odessa se rendent depuis le matin à la Maison des Syndicats dans le but d’honorer la mémoire des victimes du massacre qui a eu lieu le 2 mai 2014 à Odessa. Continue reading

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page