La manifestation contre la livraison de bateau Mistral. Les fascistes, sont-ils déjà là ?

Le 7 septembre nous nous sommes rendus à Saint Nazaire pour voir de nos propres yeux ce que représente le mouvement qui s’oppose au contrat franco-russe. La place devant le bateau Mistral était habillée selon les consignes de Gene Sharp (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gene_Sharp): entourage in freak style, chapeaux de fleurs, chemises brodées, qui devraient symboliser la non-violence et la sincérité. Beaucoup de drapeaux ukrainiens, un drapeau de Lituanie, un de Norvège et un d’un pays africain non identifié, voulaient sûrement montrer que ces 30 manifestants représentaient la communauté internationale.
L’organisateur du mouvement M.Bernard Grua donnait à gauche et à droite des interviews dont le contenu se réduisait à ceci : la Russie est l’agresseur, Poutine est une incarnation du Satan, donc la France ne doit pas respecter le contrat et livrer les bateaux à la Russie.
En écoutant ces propos, nous avons compris que dans le monde imaginaire de M.Grua l’armée rouge a traversé la frontière et, après avoir englouti l’Ukraine, se trouve aux portes de Saint Nazaire. Mais cet homme sérieux, peut-il ne pas savoir que le Département d’Etat des USA et la mission d’observateurs d’OSCE ont officiellement confirmé l’absence des troupes russes sur le territoire ukrainien. Où puise-t-il donc son inspiration ?
Continue reading

Interview avec A.Khodakovski, commandant de la brigade “Vostok”

Alexandre Khodokovski, commandant de la brigade “Vostok” dément les informations diffusées par Reuters et relayées par la plupart des médias, selon lesquelles les milices du Sud-Est de l’Ukraine posséderaient des systèmes anti-aériens BUK, qui auraient servi à abattre le Boeing malaisien.

Depuis le 23 juillet 2014 la plupart des médias français relayent une information totalement fausse, selon laquelle les milices du Sud-Est de l’Ukraine posséderaient des systèmes anti-aériens « BUK » qui auraient servi à abattre le Boeing malaisien. Cette information a été diffusée suite à une interview d’un journaliste de l’agence Reuters avec Alexandre Khodokovski, commandant de la brigade « Vostok ». Khodokovski a démenti cette information peu après sa diffusion, mais elle continue à circuler et les médias ne font aucun effort pour rendre public ce démenti. Dans l’entretien ci-dessous Khodokovski fait un commentaire sur son interview faussée sciemment pas les médias.
Qui cherche à mettre de l’huile sur le feu en déformant les propos des autres et en induisant dans l’erreur la population ? Qui cherche à fomenter un conflit avec la Russie ? Les citoyens français, ont-ils besoin d’une guerre ?

Continue reading

Histoire courte du Bandero-Nazisme Ukrainien

L’Ukraine brûle dans des flammes infernales. Le feu est allumé, et les « héros » de Maïdan mettent du bois dessous pour brûler notre République fraternelle et construire sur ses cendres un état fasciste. Ses bases furent bâties par Adolf Hitler avec l’aide des nazis Sud-Ukrainiens, cette construction étant sortie de la réserve aux ordres de l’UE en 2014. En 75 ans, leurs méthodes n’ont pas changé. Le sang servira encore de matériau de construction. Pour la simple raison que les adeptes de Bandera, considérés en Ukraine comme des héros nationaux, ne savent pas faire autrement. On devrait poser une question aux Ukrainiens : Est-ce que vous le souhaitez vraiment ?

Histoire courte du Bandero-Nazisme Ukrainien

Le 12 septembre 1939, lors d’une réunion avec Hitler, le Chef du service des renseignements de l’armée allemande, W. Canaris, a reçu une mission : « s’occuper de la préparation des organisations ukrainiennes, qui travailleront avec nous et auront les mêmes objectifs – l’extermination des Polonais et des Juifs. » Concernant l’Ukraine, il s’agissait de l’Organisation des Nationalistes Ukrainiens, l’OUN. Sitôt dit, sitôt fait. En 2 mois, 400 nationalistes ukrainiens ont commencé leur formation dans les camps d’entraînement de l’Abwehr à Zakopane, Komarno, Kirchendorf et Gakestein. En 1941, ces nazillons forment le noyau de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne, l’UPA, qui, conformément à l’Acte de proclamation de l’état ukrainien du 30 juin 1941, « entre en guerre au côté d’Hitler et participera avec l’armée allemande aux combats tant que celle-ci triomphera sur tous les fronts de la guerre actuelle. »
Continue reading

Retour du fascisme

Ce documentaire, créé par EdT, montre les forces motrices d’Euromaidan ainsi que leurs racines dans l’histoire de l’Ukraine.

[Youtube ayant supprimé cette vidéo nous l’avons transférée vers une autre plateforme]