ACTION ANTIFASCISTE Paris, place Joachim du Bellay 29 novembre 2014

Discours prononcé lors de manifestation:

Je voudrais commencer par une citation de Georgi Dimitrov, d’après qui le fascisme est une « dictature terroriste ouverte de la frange la plus réactionnaire de la bourgeoisie impérialiste-monopoliste. »
L’Europe n’a pas remarqué la nature nazie du coup d’Etat en Ukraine. Elle lui a fourni, au contraire, tout son soutien. Et ceci est loin d’être un hasard. L’attitude des dirigeants des « pays développés » signifie que les élites occidentales ont un but dissimulé. A première vue, on dirait que ce but est simplement de lâcher des bandes entraînées de fascistes sur la Russie. Mais il y a plus. En réalité, c’est une préparation pour l’instauration de régimes fascistes dans les pays d’Occident même – de régimes qui permettront aux transnationales de poursuivre leur existence sinistre à l’époque d’une profonde crise systémique. Ce n’est pas la première fois dans l’Histoire qu’ils tentent de mettre en œuvre un pareil instrument. Continue reading

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page

Action antifasciste dédiée à la date anniversaire du Maïdan avec ses tristes conséquences,

Le mouvement « Essence du temps » organise le 29 novembre 2014, à Berlin et à Paris, une action antifasciste dédiée à la date anniversaire du Maïdan. Le but de l’action est de rappeler aux Européens que les activistes du Maïdan, issus des mouvements nationalistes ultra-radicaux, qui ont pris le pouvoir en Ukraine suite à un coup d’Etat armé, ont violé la Constitution de leur pays et ont mis en place une politique fasciste terrorisant et chassant la population de leurs terres, utilisant à cette fin des armements lourds dans le Sud-Est de l’Ukraine. Aujourd’hui, un an après le début des évènements sur Maïdan, nous voyons clairement quels en sont les vrais résultats : guerre civile, massacre de la population, fascisme explicite. A ce jour, plusieurs milliers de civils ont trouvé la mort dans le Sud-Est de l’Ukraine. Le nombre de réfugiés s’élève à plusieurs centaines de milliers. Et ce ne sont que les statistiques officielles. Continue reading

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page