Qui arrivera au pouvoir en Europe selon Kurginyan

10.04.2022, Moscou.

En raison des sanctions, l’Europe sera submergée par des vagues de migration ; avec le chômage et la baisse du niveau de vie, cela conduira à une nouvelle fascisation de l’Occident – a déclaré le philosophe, analyste politique et leader du mouvement Essence du temps, Sergei Kurginyan dans son émission « Le sens du jeu » publiée sur sa chaîne YouTube le 5 avril.

M. Kurginyan a souligné que la mondialisation a subi un échec en raison des sanctions antirusses et de l’élimination de la Russie et de l’Ukraine du marché mondial. Cela a, à son tour, entraîné une hausse des prix du pétrole, des carburants, des métaux, des engrais agricoles et du blé.

« Les sanctions ont commencé à saper de plus en plus l’ordre établi, toute cette hideuse mondialisation. Celle-ci a commencé à se désintégrer. Les effets de cette désintégration ne se limiteront pas aux prix du pétrole et du carburant. Du carburant dépend l’alimentation, puis toutes les marchandises, etc. »

«  A cela s’ajoutent ces greniers à blé, qui sont soit coupés du marché mondial, comme la Russie, soit simplement hors service, comme l’Ukraine. Ajoutez divers métaux, engrais agricoles très importants, et ainsi de suite », a expliqué Kurginyan.

Ainsi, en Europe le chômage augmentera et les revenus baisseront, alors que dans les pays du tiers monde il y aura des famines. Cela signifie que vers l’Europe vont fuir non seulement des millions de réfugiés d’Ukraine, mais aussi ceux des pays les plus pauvres et les plus démunis. Les flux de migrants et la baisse du niveau de vie conduiront à une seconde fascisation de l’Europe. D’après Kurginyan, ce processus sera fortement favorisé par l’expérience de l’État nazi moderne qu’est devenue l’Ukraine.

« La vie va se détériorer de manière inégale. Elle va se détériorer dans le monde occidental. Et tout le monde en parle : serrez vos ceintures, mettez des pulls, etc. Elle s’aggravera bien plus dans le tiers monde. En Occident ils auront non seulement un peu faim et froid – je ne veux pas exagérer – mais beaucoup d’usines vont également fermer. Ce qui signifie le chômage, la baisse du niveau de vie et tout le reste. Cela provoquera des réactions correspondantes des populations occidentales », a déclaré Kurginyan.

« Vont fuir non seulement des millions d’Ukrainiens, ce qui est déjà substantiel, mais aussi des populations du tiers monde. Par vagues. Et cela créera encore plus d’irritation anti-migratoire, qui sera aggravée par la baisse du niveau de vie. Avez-vous pensé quelles en seront les conséquences ? Quelqu’un espère-t-il que les gouvernements centristes ou libéraux survivront ? Oh que non. Quelque chose d’autre va se passer. Et cette autre chose – toujours porteuse du nazisme – s’unira avec les développements ukrainiens », a-t-il précisé.

Source: Rossa Primavera News Agency

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Website

5 × 3 =