Des crimes perpétrés par les forces ukrainiennes de sécurité sont rapportés en République populaire de Donetsk

Le 21 mai 2017 à Donetsk, des participants de l’organisation « Forum du sauvetage de Marioupol » ont dénoncé les crimes commis par les forces armées ukrainiennes.

Le forum de citoyens de Marioupol c’est déroulé dans le complexe hôtelier «Shakhtar Plaza» (République Populaire de Donetsk). Les participants ont rapporté les crimes commis par des membres de l’armée et des bataillons nationalistes ukrainiens contre la population pacifique.

Une personnalité publique, l’initiatrice du forum Irina Popova, a lu la déclaration adoptée par le forum: « Des centaines de personnes dans notre ville de Marioupol ont été victimes de détachements punitifs des bataillons nationalistes et de l’armée ukrainienne. Un grand nombre de citoyens ont été portés disparus, ont péri, ou ont été grièvement blessés, torturés ou violés. Il existe un endroit terrible dans notre ville que les citoyens essaient d’éviter. C’est l’aéroport qui a été transformé en zone de tortures et d’assassinats. C’est là que les fascistes ukrainiens fusillent les citoyens ».

Les participants ont comparé les actions des autorités ukrainiennes à celles du régime nazi en Allemagne, de l’Espagne sous Franco, des juntes d’Amérique latine. Ils ont évoqué la nécessité d’un nouveau procès de Nuremberg contre les auteurs de ces nouveaux crimes contre l’humanité. La violation des droits des enfants sur les territoires contrôlés par Kiev a fait l’objet d’un rapport spécial.

La résolution adoptée par le forum a déclaré la création d’une nouvelle organisation citoyenne « Forum de sauvetage de Marioupol » dont la vocation sera l’aide aux victimes à Marioupol et d’autres villes dans le cadre du programme humanitaire de réunification des peuples du Donbass.

Marioupol abrite actuellement une base du régiment de la Garde Nationale de l’Ukraine «Azov», célèbre pour ses violations des droits de l’homme envers la population civile.

Source: Rossa Primavera News Agency

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

8 − cinq =

Loading Facebook Comments ...