L’action internationale dédiée à la mémoire des victimes des événements du 2 mai a eu lieu à Odessa

11.04.2017, Ukraine.

Aujourd’hui, des manifestations contre les répressions perpétrées par le pouvoir de Kiev à Odessa se sont tenues dans de nombreux pays à travers le monde devant les ambassades et les consulats ukrainiens, a déclaré le coordinateur du projet américain « Campagne de solidarité avec Odessa » Fil Vailléto au cours d’une rencontre avec les journalistes devant l’ambassade de l’Ukraine aux États-Unis, informe TASS.

Selon l’organisateur des manifestations, l’intérêt pour la couverture objective des événements en Ukraine ne cesse d’augmenter. Actuellement, ces actions ont lieu dans 17 villes d’Europe et d’Amérique du Nord.

«Aujourd’hui nous nous sommes réunis en vue d’attirer l’attention au fait qu’à présent il y a des répressions politiques cruelles à Odessa et en Ukraine. Elles visent des proches des personnes assassinées brutalement par les casseurs fascistes le 2 mai 2014 dans la Maison des syndicats et au Champ Koulikovo», – a déclaré Vailléto.

«Nous exigeons la libération de tous les détenus politiques à Odessa et en Ukraine, de faire cesser les répressions contre les proches des victimes de l’incendie de la Maison des syndicats, de résister au fascisme en Ukraine et dans le monde entier», – a déclaré l’organisateur de la campagne. Il a également ajouté que l’action internationale a pour but de prévenir le gouvernement ukrainien que le monde déjà connaît des éléments de la vérité.

«Nous sommes déterminés à faire connaître sa totalité», – a souligné le défenseur des droits de l’homme. La «Campagne de solidarité avec Odessa» a été lancée sur l’initiative de l’organisation de la protection des droits de l’homme «Coalition nationale unie contre la guerre», dont les membres ont aujourd’hui soutenu Odessa, en transmettant, par le biais de l’ambassade, au Président Petro Poroshenko, la revendication de libérer tous les détenus politiques sur le territoire de l’Ukraine.

Pour le rappel, une tragédie sanglante s’est produite à Odessa le 2 mai 2014, lorsqu’un incendie dans la maison de syndicats a tué 48 et blessé au moins 200 personnes. Le drame a été causé par un conflit au cours d’une manifestation pacifique entre les défenseurs du droit de parler russe et les radicaux ukrainiens.

Suite à une charge des nationalistes, les premiers se sont réfugiés dans la Maison de syndicats, à laquelle les radicaux ont ensuite mis le feu en en bloquant les sorties. A l’issue de l’enquête la police n’a arrêté que des personnes qui soutenaient le statut officiel de la langue russe. Les nationalistes n’ont eu aucun ennui.

Source: Rossa Primavera News Agency

*Auteur d’image: Novoross, licence: CC BY SA 3.0

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

trois × 4 =

Loading Facebook Comments ...