Roueida Khouri sur la situation en Syrie

Le 15 octobre 2016, un an après sa première interview nous avons retrouvé Roueida KHOURY, présidente de l’association « Chrétiens de Syrie pour la paix » :

EOT : Qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur la situation actuelle en Syrie et le rôle qu’y joue la Russie ? On assiste à un énorme battage médiatique qui concerne la situation à Alep. Quelle est donc la réalité et la perception des gens sur place ?

R.Kh : Le rôle principal de la Russie, c’est d’apporter son aide dans la lutte contre le terrorisme qui menace non seulement la sécurité des syriens mais la sécurité du monde entier. Alep, cette belle ville, qui est le cœur économique de la Syrie, subit toute la rancune et la vengeance des terroristes. Car, il faut savoir que la population d’Alep dès le début du conflit a refusé de se soulever avec eux. La ville est coupée en deux depuis 2012. Il y a Alep de l’Est et Alep de l’Ouest. Alep de l’Est, ce sont quelques quartiers, ce n’est pas toute la ville, contrairement à l’image qu’en donnent les médias occidentaux. Ces quartiers sont dans les mains des opposants sectaires. Qui sont ces opposants ? Je ne vais pas citer les noms de tous ces groupes, car ils sont trop nombreux, mais ils sont tous alliés sous le front islamiste Al Nosra. Leur chef est un saoudien et ce sont eux qui administrent réellement Alep de l’Est. Et, Al Nosra n’est autre chose qu’une branche d’Al-Qaïda.

Il est sidérant que les Etats occidentaux sont en train de défendre et de soutenir moralement ces terroristes qu’ils ont étiquetés comme « modérés ». En quoi sont-ils modérés ? Ces groupes ont instauré des tribunaux religieux et islamistes et ils appliquent la charia dans les zones qu’ils contrôlent. Sans parler du fait qu’ils tuent et exécutent les gens. Ils ont semé la mort et répandu le sang à chaque passage dans les villes et les villages.

Lorsque les occidentaux et les médias occidentaux accusent l’armée syrienne et l’armée russe de bombarder des civils à Alep, c’est en effet une aide morale qu’ils apportent à Al Nosra et ses alliés. Aujourd’hui, j’entends le gouvernement français et les américains crier au scandale « les hôpitaux sont bombardés » alors que ces mêmes hôpitaux ont été détruits dès le début des hostilités par des voitures piégées utilisées par les « modérés ». Jeudi, pas plus tard qu’il y a deux jours, des dizaines d’enfants dans une école ont été massacrés. Et ce sont les « modérés » qui ont commis ces crimes contre les civils. Pourquoi Hollande ou l’ONU n’ont pas été émus ? La vie de ces enfants qui y sont morts ne vaut pas celle des autres en face ? Les autres en face, on les soutient. Leurs enfants ont accepté de porter les armes. Nos enfants préfèrent les livres, et aller à l’école. L’apprentissage, aller régulièrement à l’école, c’est aussi une forme de résistance.

L’armée syrienne et l’armée russe bombardent les zones occupées par les groupes de rebelles. Parce que ces groupes menacent la sécurité du reste de la ville d’Alep. Dans Alep Ouest, il y avait 3 millions de civils dont personne ne parle. On les a complètement occultés. Ils n’existent pas pour les médias. Ils n’existent pas pour les chefs d’Etat occidentaux. Encore moins pour l’ONU. L’ONU ne parle jamais des millions de civils qui sont à Alep Ouest, qui ont subi non seulement les bombardements par missiles, roquettes, mais aussi, les coupures d’eau, pendant des mois, les coupures d’électricité pendant des mois. Aussi, un siège qui empêchait l’approvisionnement et qui a affamé la population. En une journée en juillet 2012, on a eu 500.000 personnes qui ont quitté Alep Est vers Alep Ouest, dès l’arrivée des djihadistes. Et cela n’a jamais été mentionné par les médias occidentaux. Les réfugiés d’abord de l’intérieur ensuite à l’extérieur sont avant tout les victimes des moujahidines pour une doctrine sanguinaire.

Toute cette désinformation rend les gens outrés à Alep. Cela redouble leur colère et aussi leur soutien à leur président, ainsi qu’aux Russes. Ils disent nous sommes sauvés parce que l’armée syrienne est là et parce que les Russes sont là. Heureusement que Poutine est venu participer avec l’armée syrienne à la guerre contre le terrorisme. Se sont les paroles des syriens si vous venez à leur rencontre. Et, ils le disent tous les jours. Les médecins d’Alep Ouest envoient des messages régulièrement. Les habitants envoient des messages régulièrement. Mais leur vision, leur souffrance et leur indignation n’intéressent personne.

EOT : Il y aurait combien d’habitants à l’Est ?

R.Kh : A l’Est, depuis des mois et des années, ils nous disent tantôt 200.000, tantôt 300.000. On peut dire entre 200.000 et 300.000. Avec tous les bombardements de Bachar el Assad et des Russes, si vraiment ils tuent les civils de manière massive, leur nombre n’a pas diminué quand même ?! En fait, on se moque de nous, avec les chiffres et avec les informations… avec les images d’enfants qui sortent des décombres… parce qu’on joue sur les sentiments. Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de victimes. Mais je dis qu’il y a aussi des photos truquées et des manipulations…

EOT : Est-ce qu’il existe en France une partie de la population qui ne se laisse pas berner par ces manipulations et qui comprend plus ou moins la situation réelle ?

R.Kh : La guerre en Syrie n’est pas seulement une guerre des rebelles et de l’Etat syrien. Elle est beaucoup plus importante et va au delà du territoire syrien. Les attentats de Charlie, de Nice, du Bataclan, l’assassinat d’un curé dans l’église – tout cela est en réalité le prolongement de ce qui se passe en Syrie depuis 5 ans. Et il y a une partie de Français qui s’est déjà réveillée. Cette partie est solidaire avec la participation des Russes en Syrie. Pour que l’armée syrienne et l’armée russe éliminent une fois pour toutes le foyer du terrorisme qui menace la sécurité du monde. Certains politiques ont également pris une position claire et nette, comme François Fillon qui a déclaré récemment soutenir l’action de la Russie contre le terrorisme. Ces gens-là ont compris la portée de la menace. Ils ont compris aussi qu’il ne faut pas se mettre sous les ordres des américains. L’impérialisme américain utilise le terrorisme à ses fins. Il installe des régimes serviles, freine le développement des pays, dicte partout ses conditions, y compris en France.

EOT : Est-ce que ce pourcentage de la population qui a compris la gravité de la situation et l’importance du rôle de la Russie est suffisamment élevé ? Car les médias français nous renvoient l’image d’une quasi-inexistence de cette partie de la société.

R.Kh : En fait, les médias français sont des corrompus aux ordres de la politique. Ça, c’est très malheureux dans un pays comme la France, un pays des Droits de l’Homme, un pays qui a diffusé à travers le monde entier de grandes valeurs. Les médias, aujourd’hui, clament de manière honteuse et écœurante que Poutine assassine le peuple syrien, que Bachar assassine le peuple syrien. Ce qui est un énorme mensonge. On instrumentalise aussi une partie des intellectuels français, surtout des artistes. On les manipule… Et ils adhèrent. Sans comprendre, sans chercher à s’informer davantage. Pour appuyer leurs mensonges, ils invitent des pseudos intellectuels étrangers à la Syrie et la Russie, pour parler à la place des syriens et des russes. On assiste à une forme de terrorisme intellectuel. Imposer une vision partiale à des fins politiques. Je pose deux questions à ces gens-là. Si c’était leur sœur, si c’était leur femme, si c’était leur fille qui subissaient ce que font les djihadistes à Alep, est ce qu’ils l’accepteraient ? Ceux qui refusent le burkini en France, comment peuvent-ils accepter que les syriens vivent sous des lois qui les ramènent à des siècles en arrière et les plongent dans un nouveau système obscurantiste ?!

EOT : Des siècles en arrière… Donc, la régression. C’est un mot très important aujourd’hui. Cela semble incroyable, mais la régression est visiblement voulue par les instances qui dirigent le monde occidental. Elle semble être programmée et mise en place selon des étapes qui apparaissent à travers par exemple les législations qui passent…

R.Kh : En effet, en Europe, et notamment en France, on sent une sorte de terrorisme intellectuel et une volonté de destruction. Destruction de l’éducation, de la législation de travail, du système de santé, de la famille… Des lois destructrices sont adoptées parfois malgré la protestation de millions de citoyens. Depuis plusieurs années tous ceux qui lèvent la voix pour dénoncer cette régression sont qualifiés de réactionnaires et de ce fait ils sont catalogués et marginalisés.

J’ai l’impression que demain on va dire que les crimes sont autorisés, et que ceux qui ne participent pas à ces crimes sont criminels. C’est d’ailleurs presque déjà ça en Syrie, avec les « modérés » qui sont choyés par l’occident, alors que leurs victimes sont occultées et ceux qui les défendent sont diabolisés. Il y a une volonté aussi de la destruction de ce qu’on appelle la République. D’ailleurs, la Syrie est également une république. Alors qu’autour d’elle, ce ne sont pas des républiques. Ce sont des monarchies. On encourage les monarchies à prendre le pouvoir, et on détruit les républiques. L’Irak, la Syrie, l’Egypte, la Tunisie et la Libye; étaient des républiques…

EOT : Quel serait aujourd’hui votre message au peuple russe et au peuple français ?

R.Kh : Les soldats russes nous défendent aujourd’hui en Syrie. Il y en a déjà qui ont été tués. Ils donnent leur sang sur notre sol et nous sommes reconnaissants… mais ce n’est pas tout. Leur sacrifice est aussi pour leur propre avenir et liberté, pas que pour les nôtres, et aussi pour l’avenir et la liberté des Français. L’armée française, malheureusement, elle est dans l’autre camp en Syrie. Les Français, une fois qu’ils découvriront toute la vérité sur ce qu’a fait leur gouvernement en Syrie, se réveilleront dans un cauchemar. Alors, mon message qui vient de la Syrie pour eux : nous sommes solidaires avec vous ; soyez solidaires aussi avec nous. Parce que nous mourrons aujourd’hui pour votre sécurité de demain.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

9 + quatorze =