Attaque de néo-fascistes sur une manifestation à Kiev le 17 mars 2016

Le 17 mars 2016, à Kiev, Natalia Vitrenko, leader du Parti socialiste progressiste d’Ukraine a organisé un rassemblement dédié au 25ème anniversaire du référendum du 17 mars 1991, lors duquel la majorité de la population de l’URSS y compris de l’Ukraine s’est exprimée pour le maintien de l’union. Plusieurs mouvements de gauche étaient présents. 10 minutes après le début de l’action une bande de néo-fascistes a violemment attaqué les manifestants…

La scène est surréaliste. Dans un pays qui prétend d’entrer dans l’UE, qui opte pour les « valeurs européennes », qui est soutenu par les Etats-Unis et l’UE, les nouvelles chemises-noires font la loi…

La police est frileuse et inopérante (le moins qu’on puisse dire). Les gens restent à la merci de brutes débridées.

Français, regardez qu’est devenu le pays parrainé par les dirigeants occidentaux ! Où nous mènent-ils ?!

Lien vers une vidéo intégrale non-sous-titrée :  https://www.youtube.com/watch?v=qDYBcV2KxZE 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page
Loading Facebook Comments ...

One thought on “Attaque de néo-fascistes sur une manifestation à Kiev le 17 mars 2016

  1. On prétend faire des élèves français de bons citoyens, mais cela, on ne leur montre pas. Pourtant on voit clairement ici comment agir en bon citoyen : ne pas se laisser intimider par des fascistes, et ne pas compter sur la Police lorsqu’on est attaqué par des fascistes, et manifester ses idées démocratiques.
    Le problème pour l’UE est que ces bons citoyens – non manipulés- se réclament du Socialisme …et qu’ils dénoncent la collusion des régimes Occidentaux avec les fascistes.
    Dans cette vidéo on voit nettement certains éléments typiques :
    – des citoyens pacifiques hommes et femmes, pacifistes, donc engagés, qui osent manifester au lieu de se laisser guider par la peur.
    – des bandes de jeunes néo-nazis, uniquement de sexe masculin, braillant et cognant mais lâches et qui craignent la réaction physique de ceux qu’ils attaquent, mais savent ne rien avoir à craindre de la Police.
    – L’absence de la Police, pourtant au courant de cette manif et des risques encourus.
    – Pour les médias occidentaux, il serait plus facile de montrer la violence des jeunes non-identifiés que celle de la Police de leur allié « démocratique » de Kiev . Aucune caméra des pays des Droits de l’Homme …On préfère montrer en boucle d’autres sortes de terroristes, qui permettent de justifier l’Etat d’Urgence et valoriser l’UE dans sa politique régressive et agressive.

    – Mais sinon , en France, toutes les manifs CGT et PCF ont un service d’ordre très préparé pour parer à toutes les provocations qui ne manqueraient pas de se fomenter sinon : Or là, les manifestants, s’ils avaient certes un peu prévu le danger, n’avaient pas de service d’ordre pour se protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

seize − onze =