Action « Intellectuels, artistes, politiciens, citoyens contre le fascisme »

Manifeste

“Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde”

Bertolt Brech

  Citoyens, travailleurs, intellectuels, artistes, politiques de notre planète !

  70 ans sont passés depuis la date de notre victoire commune sur le fascisme. A l’époque, en 1945, il paraissait que la communauté mondiale, au prix de plus 60 000 vies, a définitivement détruit la bête noire du fascisme. Mais aujourd’hui, le monstre lève à nouveau sa tête.

 Pendant qu’aux Etats-Unis et en Europe rampent des apologies du fascisme, et des mouvements extrémistes et fascistes de différents degrés sortent sur l’avant-scène, le Proche-Orient est déjà en pleine guerre. Les bandes de fondamentalistes, servant l’oligarchie financière mondiale, massacrent la population civile en diffusant en direct les images d’exécutions sanglantes.

 Le coup d’Etat en Ukraine, réalisé à l’aide de groupes néonazis, a été consacré par la présence de hauts représentants de la France, de l’Allemagne, de la Pologne, des Etats-Unis. Les conséquences de ce putsch, sous forme d’actions punitives, de meurtres de masse, de nombreux assassinats politiques, de génocide de la population civile, bénéficient toujours du soutien médiatique, diplomatique, et désormais militaire, des pays d’Occident.

 Un des actes les plus horribles de ce génocide a été le massacre d’Odessa, où le 2 mai, à la Maison des Syndicats, on été brûlés vifs et férocement assassinés plus de 48 personnes. Les survivants du drame ont été persécutés et  arbitrairement jetés en prison. Un an après la tragédie, aucune enquête n’a été effectuée, aucun responsable n’en a été révélé.

 Loin de condamner ces événements et d’exiger une enquête internationale, les gouvernements occidentaux, secondés par leurs médias complaisants, poussent de plus en plus loin leur rhétorique militariste. La nouvelle guerre froide est déclenchée. L’Europe et le monde approchent une limite très dangereuse.

 Le 2 mai à Madrid, place Reine Sophie, le projet « Intellectuels, artistes, citoyens contre le fascisme » a pris son départ. Il était lancé par le peintre espagnol Cinabrio Quijano, qui a crée un grand tableau dédié aux événements tragiques en Ukraine directement sur place, devant les spectateurs. D’autres artistes ont rejoint sa démarche. C’est ainsi qu’a été inaugurée la collection comportant des peintures, des sculptures, des œuvres littéraires et musicales.

 Tout en grandissant, cette collection voyagera à travers l’Europe. Elle sera exposée dans plusieurs capitales et grandes villes, avant de s’acheminer vers Donbass qui affronte le fascisme le plus directement. Là, elle sera donnée à la ville de Donetsk et y sera installée définitivement.

 Le but de ce projet est d’unir les créateurs de différents pays, âges, nationalités ou religions dans un acte de résistance au néofascisme par les moyens de l’art et de la culture.

 Nous appelons tous les citoyens, intellectuels, artistes, politiques, qui tiennent à la cause de la paix et du développement humain, à rejoindre l’action « Intellectuels, artistes, citoyens contre le fascisme » et d’exprimer ainsi leur opposition à l’expansion du néofascisme et au rejet des valeurs de l’universalisme humaniste !

Source: http://esenciadeltiempoes.wix.com/cultural-front

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

6 − deux =