L’Action antifasciste communiste à Paris s’est bien passée !

Notre action antifasciste à la Fontaine de Innocents a été un succès.
Merci aux camarades qui ont tenu des heures malgré le temps pluvieux et les rafales de vent qui ont fait flotter admirablement les drapeaux rouges.
AA 21.02.15 (1)

Unissons-nous contre le fasisme!

L’Ukraine est le premier pays européen depuis 70 ans où le capitalisme mondial a à nouveau implanté un régime ouvertement fasciste. Ecrasé par l’armée soviétique, la bête blessée a rampé dans son antre. Les anciens des SS ont été récupérées par les élites américaines et ont largement contribué au travail des services spéciaux, à celui des sciences sociales, de la psychologie, de la psychiatrie… Il ont également pris part à la création du réseau permettant de contrôler l’Europe.
Aujourd’hui, ces anciens structures travaillent main dans la main avec les fascistes modernes. Les temps ont changé et les idéologues ont adopté un discours moins explicite et plus « respectable ». Cependant, au fond leurs intentions restent les mêmes : en prenant appui sur la xénophobie, le racisme et autres tendances radicales instaurer un monde de l’inégalité totale.
Le 3 juin 2014 s’est tenue une conférence à Vienne organisée par un oligarque russe Konstantin Malofeev, liée à American Enterprise Institute, et les clans de Bush, Ford et Chainy, ainsi qu’à la société Franklin Templeton Investments. Parmi les invités étaient des représentants des courants nationalistes et traditionalistes russes (par exemple philosophe Alexandre Dougine), français (G.R.E.C.E. avec Alain de Benoît), dirigeants d’extrême droite européens, des représentants de familles aristocratiques. Le journal « La Repubblica » a écrit à ce propos que nous sommes face à la naissance d’un nouvel International Noir de l’Ancien continent.
Le grand capital et l’impérialisme mondial ne perdent pas leur temps et essayent d’organiser les forces fascistes et fascisantes à l’échelle planétaire. Aujourd’hui, à la différence du milieu du XXe siècle, il n’existe pas de Russie forte de son idéologie communiste. L’International est détruit, les partis communistes européens sont pratiquement inopérants. Les conditions pour s’opposer au fascisme renaissant sont donc pour nous beaucoup plus difficiles. C’est pourquoi, il est urgent que les mouvements antifascistes de l’Europe se rassemblent pour former une nouvelle Internationale antifasciste.
Nous lançons cet l’appel à toutes les forces antifascistes, à tous ceux qui tiennent au développement humain et à la fraternité à s’allier pour être prêts à affronter la tempête qui arrive. Au nom de l’avenir de l’Humanité, au nom de l’avenir de nos enfants, au nom de nos aïeuls qui ont sacrifié leurs vies pour combattre le fascisme, unissons nos efforts ! Le fascisme ne passera pas !
AA 21.02.15 (2)AA 21.02.15 (3)

Pour la fraternité et le développement humain

Aujourd’hui la guerre à Donbass n’est pas un conflit régional, c’est le point focal d’une grande lutte antifasciste, dont en fin de compte dépend l’avenir du monde.
Le fascisme est lié non seulement à l’idée de la supériorité et de la domination selon le principe ethnique, culturel ou religieux. Sa portée est plus universelle et aujourd’hui c’est bien plus évident qu’au temps de la Seconde guerre Mondiale.
Le fascisme, tout en visant l’instauration de l’inégalité absolue, s’attaque à l’humain chez l’Homme. Pour continuer son sombre festin, l’impérialisme a, semble-t-il, aujourd’hui besoin de déshumaniser l’Homme, de le réduire à un état de bête.
Oui, il y a l’oppression et la violence économiques et physiques. Mais il y a également la destruction de la culture, de l’éducation, de la connaissance, la falsification de l’histoire, l’anéantissement de tout ce qui peut donner le sens profond à la vie.
L’idée de la fin de l’Histoire mise à l’ordre du jour dans les années 80 n’a pas été oubliée. Faute d’avoir marché « en douceur », elle est maintenant passée au stade de l’application forcée.
Mettre fin à l’Histoire revient à mettre fin au développement. Non pas simplement au développement industriel ou technologique (la classe dominante en a et en aura encore besoin), mais au développement humain qui sera totalement et définitivement détaché du développement technique, dans un enfer terrestre dont le projet est couvé par le capitalisme dégénérescent.
Nous sommes confrontés à un défi sans précédent. Mais comme nos ancêtres nous devons lui faire face avec courage, intelligence et solidarité. Nous devons lui opposer notre propre projet, véritablement humaniste, qui permettra d’envoyer l’impérialisme fasciste à la poubelle de l’Histoire et construire un avenir où l’homme sera à l’homme un frère et non un loup.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKEmail this to someonePrint this page
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website

quinze − deux =